Confessions d'un révolutionnaire/09

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
Confessions d'un révolutionnaire/09/08 Confessions d'un révolutionnaire/09/10

[original French]

LES CONFESSIONS


d'un


RÉVOLUTIONNAIRE


pour servir


A L'HISTOIRE DE LA RÉVOLUTION DE FÉVRIER


Levabo ad coelum manum meam et dicam.
Vivo ego in aeternum.
Je lèverai la main vers le ciel et je dirai :
Mon Idée est immortelle.
Deutéronome, xxxii, 40.


I


Confiteor


Que les rois se coalisent d'un bout de l'Europe à l'autre contre les nations ;

Que le vicaire de Jésus-Christ lance l'anathème à la liberté;

Que les républicains tombent écrasés sous les murs de leurs villes : .

La République reste l'idéal des sociétés, et la liberté outragée reparaît bientôt, comme le soleil après l'éclipse.

Oui, nous sommes vaincus et humiliés; oui, grâce à notre indiscipline, à notre incapacité révolutionnaire, nous voilà tous dispersés, emprisonnés, désarmés, muets. Le sort de la démocratie européenne est tombé de nos mains civiques à celles des prétoriens.

[English translation]