Confessions d'un révolutionnaire/246

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
Confessions d'un révolutionnaire/246/245 Confessions d'un révolutionnaire/246/247

[original French]

la plupart des nations, qu'un peuple immense, disséminé, désarmé, trahi, se trouve à la merci de quelques milliers de satellites aux ordres d'un despote. Dans cet état, l'insurrection est de plein droit : elle ne connaît de règles que celles de la prudence et de l'occasion. De cette espèce furent l'insurrection du 14 juillet et celle du 10 août. La conspiration de Malet, en 1812, pouvait déterminer une insurrection qui eût été également légitime. L'insurrection de juillet 1830, où le pays se rangea du côié de la majorité représentative contre un roi violateur du pacte, fut irréprochable. Celle de 1848, où la majorité du pays se leva contre la majorité représentative pour réclamer le bénéfice du droit électoral, fut d'autant plus rationnelle, qu'elle avait précisément pour objet d'abroger le droit d'insurrection en rétablissant le suffrage universel.

Lors donc que la Convention, après avoir organisé les assemblées primaires et consacré de nouveau le suffrage universel, écrivait dans la Constitution de l'an II le droit à l'insurrection, elle faisait, à proprement parler, de la législation rétrospective; elle prenait une garantie contre un danger qui, en principe, n'existait plus. La Constituante de 1848 en a usé de même, lorsque, après avoir déclaré, article 24, le suffrage direct et universtl, elle ajoute, article 110, à l'instar de la Charte de 1830, qu'elle confie le dépôt de la Constitution et des droits qu'elle consacre à la garde et au patriotisme de tous les Français. En principe, répétons-le, le suffrage universel abolit le droit d'insurrection : dans la pratique, l'antagonisme des pouvoirs et l'absolutisme des majorités peuvent le faire renaître. Comment et dans quel cas? c'est ce qu'il s'agit de déterminer.

Le droit d'insurrection offre donc ceci de caractérisque et de spécial, qu'il suppose un peuple opprimé par un despote, un tiers état par une aristocratie, le grand nombre par le plus petit. Tel est le principe. Hors de là, le droit d'insurrection disparaît en même temps que les conflits d'opinions et d'intérêts. En effet, à mesure que s'étend et se propage la pratique du suffrage universel., et que s'équilibrent les forces économiques, l'union sociale prend un autre caractère; à l'empire des minorités succède celui des majorités; puis, à celui-ci, celui de l'universalité, c'est-à-dire la liberté absolue, qui exclut toute idée de conflit.

[English translation]