Contradictions politiques/114

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
Contradictions politiques/114/113 Contradictions politiques/114/115

[original French]

est déjà en voie de séparation, du consentement et avec la satisfaction entière de la mère patrie; c'est ainsi que tôt ou tard l'Algérie se constituera en une France africaine, à moins que, par d'abominables calculs, nous ne persistions à la retenir, par la force et la misère, dans l'indivision. C'est ainsi, enfin, que l'ancienne Grèce fonda partout des colonies libres, et inaugura, autour de la Méditerranée, une civilisation bien supérieure à celle que lui substitua plus tard l'unité impériale et prétorienne.

Si cette théorie de l'unité politique et de sa multiplication avait besoin d'être confirmée par des expériences en sens contraire, les exemples ne manqueraient pas. Quand le faisceau des cités grecques est absorbé par la Macédoine, c'est fini des républiques grecques. Quand Rome s'est approprié par la victoire l'Italie tout entière, l'Italie retourne peu à peu à la sauvagerie, et Rome elle-même, insuffisant foyer pour tant de peuples change la forme de son gouvernement et perd la liberté. Quand le monde entier est devenu tributaire de l'Empire, qui se flatte de lui donner le

[English translation]

is already in the process of separation, with the wholehearted consent and satisfaction of the motherland; just so, sooner or later, Algeria shall constitute itself as a France in Africa, unless, by abominable calculations, we persist in holding it in possession by coercion and impoverishment. Thus, finally, ancient Greece founded free colonies everywhere, and inaugurated, around the Mediterranean, a civilization far superior to that which later replaced it with imperial and praetorian unity.

If this theory of political unity and its proliferation needed to be confirmed by experiments to the contrary, such examples would not be lacking. When the bundle of Greek cities are absorbed by Macedonia, it is the end of the Greek republics. When Rome victoriously appropriated all of Italy, Italy gradually returned to savagery, and Rome itself, too meager a home for so many peoples, changed its form of government and lost its freedom. When the world has become a tributary of the Empire, which prides itself on giving