Contradictions politiques/118

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
Contradictions politiques/118/117 Contradictions politiques/118/119

[original French]

d'une manière si subtile dans le droit public de chaque État; elle s'y est montrée si naturelle;


« Art. 18. Tous les pouvoirs publics, quels qu'ils soient, émanent du peuple. » — Même observation à faire que plus haut, art. 1 et 10. Du reste, imitation flagrante de la formule monarchique : Toute justice émane du roi.

« Art. 19. La séparation des pouvoirs estln première condition d'un gouvernement libre. » — Ajoutez, et probe. Mais ce n'est pas tout de séparer les pouvoirs selon leurs espèces; il s'agit ici de l'autorité du gouvernement, de l'administration, de la justice, de ia police, etc. Qui empêche que tout cela ne soit distribué de manière que chaque localité eu ait sa part? La démocratie est essentiellement partageuse; la monarchie seule aime l'indivision. Nos constituants n'y ont pas pris garde.

« Art. 20. Le peuple français délègue le pouvoir législatif à une assemblée unique. » — Encore l'unité! Quoi! deux chambres n'étaient pas assez unitaires!

« Art. 43. Le peuple français délègue le pouvoir exécutif à un citoyen, gui reçoit le titre de Président. » — Toujours l'unité!

« Art. 23. L'élection des représentants a pour base la population. » — Cela ne suffit pas : il eût fallu tenir compte, dans la représentation nationale, des capitaux, de l'industrie, des agglomérations de population, etc. Napoléon 1er l'avait très-bien compris; son acte additionnel 'était, sous ce rapport, plus républicain que la constitution de 1848.

« Art. 30. L'élection se fera par département et par scrutin de liste. » — Confusion électorale dans un but d'absorption manifeste. Ce n'est pas de la république; c'est de la monarchie.

« Art. 34. Les membres de l'assemblée nationale sont les représentants, non du département qui les nomme, mais de

[English translation]

in a manner so subtle in the public law of each State; it has shown so natural;


"Art. 18. All public powers, whatever they may be, emanate from the people." - Same comment as to above, Art. 1 and 10. Moreover, note the blatant imitation of the monarchical form: All justice emanates from the king.

"Art. 19. The separation of powers is the first principle of a free government." - Add to this, and probe it. But this is not to separate the powers according to their species, this is the authority of government, the administration of justice, the police. What prevents this from being distributed so that each locality has its share? Democracy is essentially sharing; only monarchy prefers indivision. Our constituents have not been careful.

"Art. 20. The French people delegate the legislative power to one sole assembly." - Again unity! What! Were two chambers not unitary enough?

"Art. 43. The French people delegates the executive power to a citizen, who shall receive the title of president of the republic." - Always unity!

"Art. 23. Population is the basis for election." - This is not enough: it would have been taken into account in the national representation, capital, industry, urban areas of population. 1st Napoleon had very well understood, and its Additional Act was, in this report, more than the republican constitution of 1848.

"Art. 30. The elections for representatives shall be by departments, and by ballot." - An electoral confusion in order to manifest absorption. This is not a republic, but a monarchy.

"Art. 34. The members of the national assembly are the representatives, not of the department which nominates them, but