Création de l'ordre dans l'humanité/129

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
Création de l'ordre dans l'humanité/129/128 Création de l'ordre dans l'humanité/129/130

[original French]

toutes ses lignes; mais, dans le premier, la vitesse qui emporte chaque ligne augmente avec son éloignement de l'axe ; dans le second, la vitesse reste la même pour toutes.

En d'autres tefmes, les unités de vitesse sont ici en rapport d'identité, là eu rapport de progression.

Cet exemple nous révèle une des lois les plus simples et les plus fécondes de la création : la matière étant donnée, avec une force qui la divise, il suffit de faire varier le rapport des parties divisées pour produire-toutes les combinaisons possibles.

230. Je ne multiplierai pas les exemples. L'immortel Cuvier a démontré que les êtres vivants sont tous des séries organisées, où l'organe appelle l'organe, la forme suppose la forme, si bien que toutes les parties de notre corps, malgré leurs figures et leurs fonctions si diverses, ont cependant un côté par où elles se ressemblent, un principe commun qui les réunit et en forme ce chef- d'œuvre.

Or, si nous parvenions à analyser, je ne dis pas dans ses éléments chimiques, la chimie n'a rien à faire ici, mais dans son unité et sa raison sérielles, une goutte de sang humain, nous jugerions aussitôt que ce sang ne peut vivre que dans un cœur d'homme, nourrir que des organes d'homme, donner naissance qu'à un 'homme ; nous saurions pourquoi un homme est un homme, et non pas un phoque ou un orang-outang.

231. C'est donc la raison qui donne la forme à la série; c'est du rapport de ses unités que la série tire son caractère et sa dénomination.

Mais, en comparant plusieurs sortes de séries, on voit surgir entre elles de nouvelles différences, qu'il importe de remarquer.

D) Série naturelle. La série est naturelle lorsqu'elle est propre et spéciale à l'objet, qu'elle résulte de sa nature et de ses propriétés. En effet, toute série peut être regardée comme l'expression d'une loi : or, qu'est-ce qu'une loi? C'est, selon Montesquieu, la règle d'un principe, règle qui doit dériver de la nature même du principe qui s'y assujettit. La loi ou raison de la série résultera donc de l'objet sérié, lorsque les unités dont cette loi indique le rapport ne seront elles-mêmes que l'objet considéré dans ses divisions ou différences. C'est ce qui s'entendra encore mieux par l'article suivant.

232. E) Série artificielle. La série est artificielle lorsqu'elle est transportée de l'objet qui lui est propre à un autre qui lui est étranger. La plupart des produits de l'art et de l'industrie sont des séries artificielles. L'homme ne crée, n'imagine rien, pas même des séries; il ne fait que des découvertes et des transpositions.

[English translation]