Création de l'ordre dans l'humanité/265

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
Création de l'ordre dans l'humanité/265/264 Création de l'ordre dans l'humanité/265/266

[original French]

d'organisation ; la réalisation du travail engendre la théorie de la production et de la circulation des richesses.

Le travail réalisé prend successivement les noms de produit, valeur, capital, salaire : le travail divisé et spécialisé s'appelle tour à tour science, art, métier; pensée, dessin, exécution.

Le travail est la superposition ou substitution, dans les corps, de séries artificielles aux séries naturelles. Or, comme toutes ces séries substituées ou superposées sont incommensurables entre elles (sans quoi elles ne formeraient pas des spécialités ou divisions du travail), il s'ensuit que le travail, considéré dans le produit, n'a pas de mesure de comparaison (1).

Mais puisque le travail est divisible, susceptible de genres et d'espèces, en un mot, de série, il résulte nécessairement que le travail est mesurable; et puisque la mesure du travail ne se trouve pas dans l'objet, il faut qu'elle se rencontre dans le sujet, c'est- à-dire le travailleur.

Donc, mesurer le travail, ce n'est pas comparer des valeurs incommensurables entre elles, c'est trouver le rapport des capacités; par conséquent le problème des salaires ne peut se résoudre qu'avec celui de l'organisation. C'est pour le moment tout ce que nous avons à démontrer.

411. La mesure du travail a été provisoirement prise du temps. Si dans deux fonctions séparées toutes choses étaient égales, le talent, la diligence, le zèle, la bonne foi, la dépense de force physique et d'intelligence, on pourrait dire que dix heures de travail dans l'une payent dix heures de travail dans l'autre. Mais comme une semblable égalité ne se rencontre jamais, le temps, abstraction faite des différences industrielles, est une mesure arbitraire,


(1) A cette raison théorique de l'incommensurabilité des produits se joignent encore d'autres considérations.

Les produits de l'homme n'étant qu'une transformation de ceux de la nature, et colle-ci étant partout inégale à elle-même, le degré d'utilité, dans des produits identiques de matière, de destination et de main-d'œuvre, par conséquent la mesure des salaires, dans la société, ne peut se déduire de la comparaison des produits.

D'un autre côté, le travail n'est pas toujours également heureux. Le meilleur ouvrier, le plus sûr de ses procédés, de ses instrument et de sa main, le plus laborieux et le plus zélé, n'atteint pas constamment a la même perfection dans son ouvrage : or, comment évaluer toutes ces différences? comment surtout séparer les vices du travail d'avec les défectuosités de la nature et les accidents de la production?

Les économistes ont argumenté de tous ces faits pour en conclure que la valeur est essentiellement variable : ils auraient dû dire seulement que, hors de l'association, la justice distributive est une chimère. Quelles sont donc les lois de l'association? qu'est-ce qu'organiser le travail? ...

[English translation]

of organization; the realization of labor engendre the theory of the production and of the circulation of wealth.

Realized labor takes successively the names of product, value, capital, wages: labor divided and specialized is called by turns science, art, métier; thought, design, execution.

Labor is the superposition or substitution, in bodies, of artificial series for natural series. Now, as all these substituted or superimposed series are incommensurable with one another (without which they would not form specializations or divisions of labor), it follows that labor, considered in the product, has no measure of comparison (1).

But since labor is divisible, susceptible of genera and species, i.e., of series, it is necessarily the case that labor is measurable; and since the measure of labor is not found in the object, it must be found in the subject, that is, in the laborer.

Thus, to measure labor, is not to compare values incommensurable with one another, is to find the relation of capacities; consequently, the problem of wages can only be resolved with that of organization. For the moment, this is all that we have to demonstrate.

411. The measure of labor has been provisionally taken from time. If it two separate functions all things were equal, talent, diligence, zeal, good faith, the expenditure of physical force and intelligence, once could say that ten hours of labor in one payent ten hours of labor in the other. But as an equality of this sort is never found, time, setting aside différences industrielles, is an arbitrary measure,


(1) To that theoretical reason of the incommensurability of products, still other considerations are added.

The products of man being only a transformation of those of nature, and these being everywhere unequal to themselves, the degree of utility, in products identical in matter, purpose, and labor, consequently the measure of wages, in society, cannot be deduced from the comparison of products.

On the other hand, labor is not always equally fruitful. The better the worker, the more certain he is of his craft, his tools, and his hands, the more laborious and the more zealous he is, he does not constantly achieve the same perfection in his works: now, how to evaluate all these differences? How above all to separate the vices of labor from the defects of nature and the accidents of production?

The economists have argued from all the facts to conclude that value is essentially variable: they have only had to say that, apart from association, distributive justice is a chimera. What are the laws of association? What does it mean to organize labor? ...