Création de l'ordre dans l'humanité/85

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
Création de l'ordre dans l'humanité/85/84 Création de l'ordre dans l'humanité/85/86

[original French]

me créer une science à moi seul (1). Puisses-tu, Ami, accueillir ce fruit de mon indigence ! Puisses-tu y trouver quelqu'une de ces indications précieuses, que la sagesse elle-même a souvent dues à un heureux instinct! Puissent aussi les maîtres de la science, en voyant ce qu'a fait de rien un aventurier de la libre pensée, sourire à mon audace, suppléer mes manquements, et, convertissant cet étroit sentier en route royale, achever dignement une tâche laborieusement commencée.

Tu es heureux, mon cher Bergmann : tu interroges en trente idiomes la raison humaine; tu suis, dans les formes merveilleuses du langage, les lois de la pensée; la science de la parole ne te cache aucun secret. L'amitié, les joies de l'amour et de la famille embellissent les nobles travaux. Aimer, savoir! quel destin pour un mortel! c'est le tien, mon cher Bergmann; ce sera un jour celui de tous tes frères.

Ton ami, P.-J. Proudhon.


§ I. — Faits communs à toutes les sciences.

151. Rappelons en quelques lignes ce que nous avons exposé aux deux premiers chapitres.

La conscience, au premier moment de son activité, s'absorbe et s'immobilise dans la nature, s'identifie avec elle, cherche à la pénétrer, à la saisir clans son essence, et, contemplant à la fois substances, causes et rapports, fait de l'univers un tout animé, divin, dont elle explique l'organisme par des comparaisons et des symboles. En tant que dogmatique, la religion doit s'éteindre; quant au sentiment inné, qui donne lieu à la pensée religieuse, tout porte à croire qu'il recevra plus lard un autie mode d'exercice, une nouvelle manifestation.

152. Sollicitée, irritée par le dogme religieux, fatiguée du surnaturel et de l'incompréhensible, bientôt la raison s'éveille et veut se rendre compte : elle ne nie pas d'abord le dogme, elle demande à l'interpréter, afin, dit-elle, de s'assurer elle-même, et de ne pas s'égarer dans la foi. Prétexte impie! L'exégùse enfante la diversité des opinions, traînant à sa suite le schisme, l'hérésie, la révolte directe et avouée (2).


(1) Confiance, orgueil de jeune homme! — L'auteur n'a rien créé, rien inventé du tout. (Note de l'éditeur.)

(2) Cette progression est le fait le mieux constaté de l'histoire ecclésiastique. Les premiers chrétiens ne disputaient guère que sur des points de morale et de discipline, et sur la formule des mystères : dans les siècles suivants, on se divisa sur l'essence même des mystères et l'authenticité des dogmes; enfin on nia la compétence de l'Église et on fit appel à la raison individuelle. Dès ce moment, tout fut perdu.

[English translation]

of creating a science for myself alone (1). Can you, my friend, welcome this fruit of my indigence! Can you find some one of these precious indications, that wisdom itself often had with a happy instinct! The masters of science can also, by seeing what of nothing an adventurer freethinking made, smile with my audacity, to compensate deny failures, and, converting this narrow path on the way royal, to complete with dignity a laboriously started task.

You are happy, my dear Bergmann: you question human reason in thirty idioms; you know, in the marvelous forms of language, the laws of thought; the science of the word keeps no secrets from you. The friendship, the joys of love and the family embellish your noble work! To love, to know! what a destiny for a mortal! it is yours, my dear Bergmann; it shall one day be that of all your brothers.

Your friend, P.-J. Proudhon.


§ I. - Facts common to all sciences.

151. Let us recall in a few lines what we explained in the two first chapters.

Consciousness, at the first moment of its activity, is absorbed and immobilized in nature, identifies with it, seeks to penetrate it, to grasp it in its essence, and, contemplating at once substances, causes and relations, makes of the universe an animated whole, divine, the organism of which it explains by comparisons and symbols. As dogma, religion must die out; as for the innate feeling that gives rise to religious thought, everything leads us to believe that it shall later receive another mode of exercise, a new manifestation.

152. Solicited, irritated by religious dogma, weary of the supernatural and the incomprehensible, reason soon awakens and wants to know what is going on; initially, it does not deny dogma, it asks to interpret it, in order, so it claims, to assure itself, and not to be mislaid in faith. Impious pretext! Interpretation gives birth to the diversity of opinions, leaving in its train schism, heresy, direct and avowed revolt (2).


(1) Cheer up, proud young man! - The author did not create anything, invented nothing at all. (Note of the editor.)

(2) This progression is the most observable fact of ecclesiastical history. The first Christians hardly disputed anything but points of morals and discipline and the formula of the mysteries: in the following centuries, divisions emerged over the very essence and authenticity of the mysteries, such that in the end the competence of the Church was denied and individual reason called on. As of this moment, all was lost.