De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome I/49

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome I/49/48 De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome I/49/50

[original French]

à priori, que tout peut se ramener directement àla Justice, cpnséquemment que la vraie méthode philosophique consiste à rompre toutes ces filières. Dans cette sphère de l'universel où nous allons nous mouvoir, et dont le centre s'appelle Justice, harmonie, équilibre, balance, égalité, toutes les graduations et spécifications de l'école s'évanouissent. Peu importe que nous prenions notre point de départ sous tel méridien ou tel parallèle, à l'équateur ou au pôle ; que nous commencions par l'économie politique plutôt que par la logique, par l'esthétique et la morale plutôt que parla numération et la grammaire. Par la même raison, peu nous importe de changer de sujet autant de fois qu'il nous plaira, et comme fl nous plaira ; il n'en peut résulter pour nous ni confusion ni disparate. C'est toujours la raison supérieure des choses que nous cherchons, c'est à dire le rapport direct de chaque chose avec la Justice, ce qui n'infirme en rien les classifications de l'école, et ne compromet aucune de ses facultés.

Philosopher à bâtons rompus, à la manière de Socrate, telle sera donc, et sauf les tempéraments commandés par les circonstances, la marche à suivre dans un enseignement philosophico-juridique destiné au peuple. —Une pareille méthode, dira-t-on, n'en est pas une. —Peut-être : en fait de science, la rigueur des méthodes est un signe de la défiance de l'esprit, partant de sa faiblesse. Si nous nous adressions à des intelligences supérieures, c'est la méthode de Socrate qu'elles préféreraient, et la raison universelle elle-même, si elle pouvait parler, ne procéderait pas autrement. Or rien ne ressemble davantage à la raison universelle, quant à la forme, que la raison du peuple ; en le traitant ainsi, nous ne le flattons pas, nous le servons.

§ XI. — Loi du progrès: Destinée sociale.

Une objection se pose. — Si le centre ou pivot de la philosophie, à savoir la Justice, est,comme cela doit être, invariable et fixe, le système des choses, qui, en fait et en droit, repose sur ce centre, doit être aussi défini en lui- même, par conséquent fixe dans son ensemble et tendant à l'immutabilité. Leibnitz regardait ce monde comme le meilleur possible ; il devait dire, en vertu de la loi d'équi

[English translation]

à priori, thar everything can be reduced directly to Justice, consequently that the true philosophical method consists in breaking all these filières. In that sphere of the universal where we are going to move, and of which he center is called Justice, harmony, equilibrium, balance, equality, all the graduations and spécifications of school vanish. Little matter that we take our point of departure at such a meridian or such a parallel, at the equator or at the pole ; that we begin with political economy rather than logic, with aesthetic or moral philosophy rather than numération and grammar. For the same reason, it matters little to us to change the subject as many times as we please, and as it pleases us; il n'en peut résulter pour nous ni confusion ni disparate. C'est toujours la raison supérieure des choses que nous cherchons, c'est à dire le rapport direct de chaque chose avec la Justice, ce qui n'infirme en rien les classifications de l'école, et ne compromet aucune de ses facultés.

Philosopher à bâtons rompus, à la manière de Socrate, telle sera donc, et sauf les tempéraments commandés par les circonstances, la marche à suivre dans un enseignement philosophico-juridique destiné au peuple. —Une pareille méthode, dira-t-on, n'en est pas une. —Peut-être : en fait de science, la rigueur des méthodes est un signe de la défiance de l'esprit, partant de sa faiblesse. Si nous nous adressions à des intelligences supérieures, c'est la méthode de Socrate qu'elles préféreraient, et la raison universelle elle-même, si elle pouvait parler, ne procéderait pas autrement. Or rien ne ressemble davantage à la raison universelle, quant à la forme, que la raison du peuple ; en le traitant ainsi, nous ne le flattons pas, nous le servons.