De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome I/77

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome I/77/76 De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome I/77/78

[original French]

bien gagné, disait-il. On gagne, suivant lui, une rovautc comme une pension. Parlez donc, après cela, de suffrage universel ! Dites que le peuple a été trompé, qu'on lui a fait peur!... Ils l'avaient gagné! Vox populi.

Restauration. — Elle s'élève d'abord, par la Charte, au- dessus même de la gloire impériale. La Charte était le retour à la vie révolutionnaire. Mais bientôt la couronne croit s'apercevoir, elle s'aperçoit que la Révolution la conduit là où elle ne veut pas aller; elle conspire avec l'Eglise, l'âme de la contre-révolution, et tombe, après avoir fait pulluler sous son aile le jésuitisme, le romantisme, le saint-simonisme, le malthusianisme, tout ce que la Révolution, après le sabre, exècre et abomine.

Monarchie de Juillet. — Celle-ci fut le couronnement de la bourgeoisie ; elle pouvait être, précisément à cause de cela, le plus légitime des pouvoirs. Une plèbe à émanciper suppose une classe d'initiateurs : c'est la donnée même de la Révolution. Louis-Philippe repoussa ce thème. Comme Napoléon avait essayé de refaire l'ancien régime avec ses soldats, celui-ci conçut l'idée de le refaire avec ses bourgeois. Il ne gouverna ni par la religion, ni par la force, ni par les instincts ; il gouverna par les intérêts. Sous Louis- Philippe s'est formée la féodalité industrielle, actuellement régnante. On peut dire de ce prince ce qu'on a dit de Voltaire : Il n'a pas vu tout ce qu il a fait, il a fait tout ce que nous voyons. Lui-même s'en est vanté dans ses lettres aux chefs de la Sainte-Alliance; et Napoléon III, qui a dépouillé la famille d'Orléans de ses apanages, n'oserait révoquer, sans indemnité, les grandes concessions, sorte de fiefs dont son prédécesseur avait flanqué le Système.

Système parlementaire. — De 1789 à 1799, de 1814 à 1851, la tribune fut la gloire du génie français; son silence est notre honte : j'en tombe d'accord. Mais, en trahissant tous les partis, en plaidant toutes les causes, en donnant le spectacle des plus honteuses palinodies, en servant moins la vérité que l'intrigue, en envoyant tour à tour, à l'écha- faud et à l'exil, la monarchie, la gironde, les cordeliers, les jacobins, les thermidoriens, les clichyens, les socialistes, ne s'est-elle pas réfutée elle-même? N a-t-elle pas fait dire que la voix de la Révolution était une voix de mensonge et d'iniquité? Mentita est iniquitas sibi.

[English translation]

earned it, they said. One earns a royalty like a pension, we may gather. To speak, after that, of universal suffrage! Say how the people were misled, how they were frightened! … They had earned it! Vox populi.

Restoration. — First, it rises, by means of the Charter, above the imperial glory itself. The Charter was the return to revolutionary life. Soon, however, the crown believes it realizes, it realizes that the Revolution leads it where it does not want to go; it conspires with the Church, the very soul of the counter-revolution, and falls, after having gathered under its wing Jesuitism, romanticism, Saint-Simonism, Malthusianism, all that the Revolution, after the sabre, execrates and abhors.

The July Monarchy. — This was the coronation of the bourgeoisie; it could be, precisely because of that, most legitimate of the capacities. A plebs that is to be emancipated presupposes a class of initiators: that is the presupposition of the Revolution as such. Louis-Philippe rejected this theme. As Napoleon had tried to remake the ancien régime with his soldiers, this one conceived the idea of remaking it with his bourgeois. He governed neither by religion, nor by force, nor by instincts; he governed by interests. Under Louis-Philippe, an industrial feudal order was established, and that is what reigns today. One can say of this prince what one said of Voltaire: He did not see all that he did, but all that we see is his doing.<ref>quoting Condorcet's Life of Voltaire.</ref> He himself praised the leaders of the Holy Alliance in his letters; and Napoleon III, who stripped the family of Orleans of its prerogatives, would not dare to revoke, without compensation, the great concessions, the remaining strongholds with which his predecessor had flanked the System.

Parliamentary system. - 1789 to 1799, 1814 to 1851, the public rostrum was the glory of the French genius; its silence is our shame: I fall from there from agreement. But in betraying all parties, in pleading all causes, in presenting the spectacle of the most shameful palinodes, in serving truth less than intrigue, while sending to the scaffold and exile, by turns, the monarchy, the Gironde, the cordeliers, the Jacobins, the Thermidorians, the Clichyans, the Socialists, did it not refute itself? Did this not make it said that the voice of the Revolution was a voice of lies and iniquity? Mentita est iniquitas sibi.<ref>Mentita est iniquitas sibi: from Psalm 26:12 (in the Latin Vulgate Bible), "iniquity has lied to itself."</ref>

<references/>