De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome I/85

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome I/85/84 De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome I/85/86

[original French]

elle-même, quand une fois elle se trouverait aux prises avec la raison, le goût, la liberté, la nationalité, la Justice.

Que sont, en effet, l'arianisme, le manichéisme, le mahométisme,le schisme grec, la Réforme, indépendamment des questions de doctrine toujours étrangères aux masses, sinon des déclarations d'incompatibilité entre l'unité catholique et l'autonomie des nations et des intelligences?

L'arianisme fleurit surtout en Orient, patrie du monothéisme sémitique. Avec les Grecs, les Romains, les Gaulois, les Barbares, il dure peu; mais il renaît en Mahomet et se fixe sous la tente arabe, dans la vie patriarcale, où ne pénétra pas le dogme chrétien.

En Perse, l'orthodoxie recule devant le dualisme zoroastrien, réveillé par Manès. Et ce qui démontre la vérité de cette psychologie, c'est que la même chose arrivera en Perse à l'islamisme, quand celui-ci aura remplacé la religion du Christ. En politique, un gouvernement reconnaît un autre gouvernement ; un Etat triomphe d'un autre Etat et se l'incorpore; une race se croise et se fond dans une autre race. Eu religion, il n'en est pas de même : le culte se refuse à reconnaître le culte; l'église ne s'incorpore pas l'église, et ne parvient pas à la vaincre. C'est que la raison peut s'entendre avec la raison, la force vaincre la force; tandis que la foi ne peut rien sur la foi : l'Absolu et l'Absolu ne s'entament pas.

Au neuvième siècle, les Grecs, déjà séparés depuis quatre siècles par le fait du partage impérial, consomment leur scission d'avec les Latins. Après la prise de Constantinople, en 1453, le patriarcat passe à Saint-Pétersbourg. Il irait à Pékin plutôt que de se réconcilier avec Rome.

Au seizième siècle, c'est l'Allemagne, l'Angleterre, l'Ecosse, la Suède, le Danemark, la Suisse, qui se séparent à leur tour. Qu'importent ici les thèses des docteurs et leurs variations? Les confessions de foi de la Réforme ont été jetées au panier, pendant que Rome a continué de chanter son Credo : compte-t-elle cela pour une victoire?

Qu'est-ce que l'empire de Charlemagne, se posant au moyen âge en face de la papauté, trop heureuse d'être sa cliente? — L'église politique, qui se réforme après une éclipse de 325 ans, et qui constitue, avec l'église spirituelle , la synthèse féodale. La papauté et l'empire n'ont

[English translation]

itself, when it would come to grips with reason, taste, freedom, nationality, Justice.

What, indeed, are Arianism, Manicheism, Mahometism, the Greek schism, the Reformation, apart from doctrinal questions that are always foreign to the masses, if not declarations of incompatibility between the catholic unity and the autonomy of nations and intelligences?

Arianism flowers especially in the East, the fatherland of Semitic monotheism. With the Greeks, the Romans, the Gauls, the Barbarians, it is short-lived; but it reappears in Mahomet and is fixed under the Arab tent, in patriarchal life, where Christian dogma did not penetrate.

In Persia, orthodoxy retreats before Zoroastrian dualism, awakened by Manès. And what the truth of this psychology shows is that the same will come about in Persia with Islamism, when this replaces the religion of Christ. In politics, one government recognizes another government; one State triumphs over another State and incorporates it; a race mixes with and founds itself within another race. In religion, it is not the same: one cult refuses to recognize another cult; one church does not incorporate another church, and does not manage to overcome it. This is because reason can get along with reason and force can overcome force, while faith can do nothing to faith: the Absolute and the Absolute cannot touch one another.

In the ninth century, the Greeks, having already existed separately for four centuries by the fact of the imperial division, have completed their scission with the Latins. After the capture of Constantinople in 1453, the patriarchate passes to Saint Petersburg. It would rather go to Peking than reconcile itself with Rome.

In the sixteenth century, it is Germany, England, Scotland, Sweden, Denmark, and Switzerland which separate in their turn. What matter the theses of the doctors and their variations here? The confessions of faith of the Reformation were tossed into the basket, while Rome continued to sing its Credo: does that count as a victory?

What is the empire of Charlemagne, standing opposed to the papacy in the Middle Ages, too well-off to be its client? – The political Church, which is reformed after an eclipse of 325 years, and which constitutes, along with the spiritual church, the feudal synthesis. The papacy and the empire have not