De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome II/125

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome II/125/124 De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome II/125/126

[original French]

le fera toujours : elle pourvoira à ses dépenses extraordinaires par un travail extraordinaire. La Justice le commande, et il n'en coûtera jamais le quart de ce qu'exigent les capitalistes.

Pensions. — Néant. Tout individu, à quelque catégorie de service qu'il appartienne, doit le travail toute sa vie, hors le cas de maladie, infirmité ou mutilation. Dans ce cas sa subsistance est réglée par la loi d'assurance générale, et portée au compte de sa corporation.

Liste civile. — Néant.

Sénat. — Néant. La dualité des chambres tient à la distinction des classes, ou, ce qui est la même chose, à la divergence des intérêts, marquée par ces deux mots : travail et capital. Dans la démocratie ces deux intérêts sont fusionnés. Le sénat, corps inerte dans l'empire, serait un outrage à la République.

Conseil d'Etat. — Néant. Le conseil d'Etat fait double emploi avec le Corps législatif et les ministres.

Corps législatif, ou assemblée des représentants : il coûte aujourd'hui environ deux millions. Acceptons ce chiffre.

A côté du Corps législatif, il sera créé un office de jurisprudence, bureau de renseignements historiques, juridiques, économiques, politiques, statistiques, pour éclairer les représentants dans leurs travaux. La cour de cassation fait partie de cet office. Dépense à ajouter à la précédente.

Or, la dette publique, consolidée et viagère, formant avec les frais de guerre, de police, de dynastie, d'aristocratie, la partie la plus improductive du budget, soit environ un milliard à 1,200 millions, on peut juger, par cette économie, quelle puissance d'ordre se trouve dans la liberté et la Justice.

Service des ministères. — Le pouvoir législatif ne se distingue pas du pouvoir exécutif. Les représentants de la nation, étant les chefs délégués des divers services publics, groupes industriels, corporations et circonscriptions territoriales, sont tous, par le fait, de vrais ministres.

Ces ministres, que la monarchie parlementaire avait tant de peine à tenir d'accord, bien que leur nombre ne dépassât pas sept ou huit, maintenant au nombre de deux cent cinquante ou trois cents, nommés par tous les membres

[English translation]

shall do always: it shall provide for its non-recurring expenses [dépenses extraordinaires] by an extraordinary labor [travail extraordinaire]. Justice demands it, and it will never cost a quarter of what the capitalists demand.

Pensions. — Nothing. Any individual, whatever category of service to which he may belong, owes work all his life, except in case of disease, infirmity, or mutilation. In this case, his subsistence is regulated by the law of general insurance and carried by the account of his corporation.

Civil list [i.e., the expense of maintaining the royal family]. — Nothing.

Senate. — Nothing. The duality of chambers is a product of class distinctions, or, what amounts to the same thing, to the divergence of interests, marked by these two terms: labor and capital. In democracy, these two interests are fused. The senate, an inert body in the empire, would be an insult to the Republic.

Council of State. — Nothing. The function of the Council of State is absorbed by the legislative Body and the ministers.

Legislative body, or assembled representatives: this costs approximately two million today. Let us accept this figure.

Beside the legislative body will be created an office of jurisprudence, a bureau of historical, legal, economic, political, statistical information, to light the representatives in their work. The supreme court of appeal belongs to this office. Expense to be added to the preceding.

Thus, since the national debt, consolidated and lifelong, forming, along with the expenses of war, the police force, the dynasty, and the aristocracy, the most unproductive part of the budget, is approximately one billion to 1,200 million, one can judge, by this economy, what an ordering power there is in freedom and Justice.

Ministers’ service. — The legislative power is not distinguished from the executive power. Representatives of the nation, being deputy chiefs of the various public services, industrial groups, corporations and districts all territorial, are, by this fact, real ministers.

These ministers, amongst whom the parliamentary monarchy had such difficulty maintaining agreement, although their number did not exceed seven or eight, now numbering two hundred and fifty or three hundreds, bearing all the titles