De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome II/138

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome II/138/137 De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome II/138/139

[original French]

Mon biographe cite un autre trait de la dureté de mon âme :

A l'époque de sa première communion, les maximes chrétiennes ne peuvent terrasser son orgueil.

Serais-je noté sur les registres de la paroisse? Peste! quelle police !

J'avais un peu plus de dix ans quand je fis ma première communion, et n'avais lu à cette époque que l'Evangile et les Quatre Fils Aymon. J'étais dans la plenitude de mon innocence; et si le curé Sirebon, qui me confessait, était de ce monde, il vous en raconterait des traits risibles. Sa prudence, à coup sûr, y allait plus vite que mon étour- derie. Le plus gros péché dont j'aie souvenance est qu'au sermon de la Passion qui nous fut prêché l'avant-veille de ce grand bonjour, les filles, dont les bancs étaient placés vis-à-vis de ceux des garçons , pleuraient à chaudes larmes, et que cela me donnait envie de rire. Vous figurez- vous ces Madeleines de dix à onze ans? A cet âge, je ne pouvais guère comprendre le cœur féminin et ses précoces tendresses. Pauvres petites ! Elles sont vieilles à cette heure. Je voudrais savoir comment, avec les munitions du catéchisme, elles ont résisté aux assauts de l'amour, aux séductions de la vanité et aux découragements de la misère.

Pourquoi n'en conviendrais-je pas? J'ai toujours eu peu de goût pour les œuvres de la vie dévote : me confesser, communier, faire la visite au Saint-Sacrement, baiser le crucifix, assister au lavement des pieds, tout cela me déplaisait; une antipathie profonde pour les clercs, bedeaux et marguilliers, que je regardais comme de fieffés Tartufes. J'avais observé de bonne heure qu'il n'y avait pas de bon Dieu pour un. sacristain, et je détestais cette engeance d'église, qui m'eût fait prendre en grippe jusqu'aux plus belles saintes du paradis.

Un de mes amis, forcé comme moi de faire sa première communion, s'était présente à la sainte table, le Système de la Nature, du baron d'Holbach, sur la poitrine, en signe de protestation. Je n'étais pas de cette force, mais je bataillais avec le confesseur, et je me rappelle fort bien qu'un jour qu'il me grondait d'avoir mangé, en temps de maigre,

[English translation]