De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome II/149

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome II/149/148 De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome II/149/150

[original French]

anniversaire de ses offices, par la, pratique de la mortification et de l’oraison, par la direction d'intention, surtout par une foi absolue aux vérités révélées, prétend attaquer le péché dans son germe, émonder la volonté, et donner à nos inclinations toute la moralité dont elles sont susceptibles.

Tel est l'objet de l'enseignement chrétien proprement dit : ceux qui, spiritualisant davantage, ont prétendu dégager le christianisme de ce rituel, et le réduire au pur amour de Dieu et à la pure morale, ont été déclarés quié- tistes, athées, qui pis est immoraux, en conséquence retranchés de la communion de l'Eglise et voués à l'enfer.

C'est d'après ce principe que le fondateur principal de la secte chrétienne aurait été, par un oracle particulier, nommé Iésus, sauveur, libérateur, guérisseur, du même nom que les Esséniens, en grec Thérapeutes, comme qui disait guérisseur de consciences, par l'allopathie théurgique.

Et s'est pour se conformer à la même pensée que ledit lésus aurait dit à ses disciples :

Allez, enseignez tontes les nations; baptisez-les (lavez-les, purifiez- les), au nom du Père, du Fils et de l'Esprit, et donnez-leur communication de mes ordonnances. Ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis ; ceux, à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus.

IV. — J'avoue, malgré le respect que m'inspire le nom du Christ, que ma raison ni ma conscience ne sauraient se plier à ce système, dont le pendant avait été donné dans la haute Asie, plusieurs siècles auparavant, par le fameux Bouddha.

La philosophie naturelle, depuis Bacon jusqu'à Arago, a pour principe que, si l'on veut faire de bonne physique, de bonne chimie, de bonne mathématique, je dirai même, avec Broussais, de bonne médecine, il faut s'abstenir de toute spéculation ontologique et religieuse, ne faire jamais intervenir l'idée de Dieu ou de l'âme, l'autorité de la révélation, la crainte de Satan, l'espérance de la vie éternelle. Sous ces noms divers, c'est toujours l'absolu qui nous poursuit et qui nous égare. Il faut observer attentivement les faits, les analyser avec exactitude, les définir

[English translation]