De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome III/106

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome III/106/105 De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome III/106/107

[original French]

forte à la Justice sociale, qui exécutera ses arrêts, sinon les facultés opprimées elles-mêmes?

Après la Révolution de 1848, lorsque l'Assemblée constituante, et plus tard la législative, jugèrent à propos, pour étouffer la Révolution, de restreindre la liberté de la presse, ceux qui en prirent la défense la revendiquèrent surtout au nom des droits de l'homme et du citoyen; ils firent valoir l'inutilité de la mesure, le danger de laisser le pouvoir sans contrôle... Ces considérations avaient leur valeur, mais c'est surtout au nom de la raison publique, à laquelle on allait porter une mortelle atteinte, qu'ils eussent dû parler. Sans une controverse libre, universelle, ardente, allant même jusqu'à la provocation, point de raison publique, point d'esprit public. L'absolutisme reprend son cours : partout la couardise, le mensonge, la défection, l'immoralité. Qu'en disent à cette heure les prétendus législateurs de l'ordre?

Eh! comment pouvaient-ils oublier, ces Prudhommes de la contre-révolution, que l'ordre dans la rue, dont ils se montraient si burlesquement jaloux, avait pour condition la guerre de parole et de plume ? Quand la Convention , dans sa magnifique colère , votait ces articles inutiles de la déclaration de 93:

Que tout individu qui usurperait la souveraineté soit à l'instant mis

à mort par les hommes libres;

Quand le gouvernement viole le droit du peuple, l'insurrection est pour le peuple, et pour chaque partie du peuple, le plus sacré et le plus indispensable des devoirs,

la Convention ne donnait-elle pas à entendre que là où l'absolu ne peut pas être opposé verbalement à l'absolu, il est fatal que l'homme s'attaque corporellement à l'homme? Exemples:

La Convention, suivant l'expression d'un montagnard, ne juge pas Louis XVI, elle le tue: acte d'absolutisme, qui dépassait le droit de l'élimination parlementaire. Le garde du corps Paris tue le représentant Le Pelletier: réplique de l'absolutisme monarchique à l'absolutisme affecté par la Montagne. — Bonaparte, au nom du salut public, enlève le Directoire; Pichegru , au nom de la liberté, conspire contre Bonaparte. L'histoire les blâme

[English translation]

aid of social Justice, who will execute its judgments, if not the oppressed faculties themselves?

After the Revolution of 1848, when the Constituent Assembly and later the Legislative found it appropriate, in order to quell the Revolution, to restrict freedom of the press, those who defended it did so mostly in the name of the rights of man and the citizen, and pointed out the futility of this action, the dangers of leaving power without control ... Those concerns had their value, but it is mostly in the name of the public reason, the life of which was at stake, that they should have spoken. Without a free, universal, ardent, even provocative controversy, no public reason, no public spirit. Absolutism resumed its course: everywhere cowardice, lies, faithlessness, immorality. What then said the purported legislators of order?

Eh! How could they forget, these Prudhommes of the counter-revolution, that the order in the streets, of which they showed themselves jealous in such a farcical fashion, had provided for the war of speech and pen? When the Convention, in its magnificent anger, voted for these unnecessary items of the declaration of '93:

May any individual who usurps sovereignty be instantly put to death by free men;

When the government violates the rights of the people, insurrection is, for the people, and for each portion of the people, the most sacred and essential of duties,

did not the Convention intend that where the absolute cannot be opposed to the absolute verbally, it is inevitable that man should attack man bodily? Examples:

The Convention, according to the expression of the Mountain, does not judge Louis XVI, it kills him; an act of absolutism, which exceeded the right of parliamentary elimination. The Paris guard corps kills the representative Le Pelletier: a replica of monarchical absolutism in the absolutism affected by the Mountain. — Bonaparte, in the name of the public safety, dissolves the Directory; Pichegru, in the name of freedom, conspires against Bonaparte. History now judges