De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome III/118

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome III/118/117 De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome III/118/119

[original French]

chose le fait capital, la plus haute réalité, je dis que la raison collective résultant de l'antagonisme des raisons particulières, comme la puissance publique résulte du concours des forces individuelles, est une réalité au même titre que cette puissance; et puisqu'elles se réunissent dans la même collectivité, j'en conclus qu'elles forment les deux attributs essentiels du même être, la raison et la force.

C'est cette Raison collective, théorique et pratique à la fois, qui depuis trois siècles a commencé de dominer le monde et de pousser dans la voie du progrès la civilisation ; c'est elle qui a fait prévaloir le principe de tolérance religieuse, créé le droit public et le droit des gens, jeté les fondements de la confédération européenne, déclaré l'égalité devant la loi, rendu la philosophie aussi sacrée que la religion elle-même. C'est elle que les tribunaux et les corps savants s'efforcent d'exprimer dans leur style, et que tout écrivain, tout artiste, après avoir dans la composition de son œuvre donné carrière à sa subjectivité, invoque en dernier ressort.

C'est elle que nos pères, dans un jour d'enthousiasme, firent monter sur l'autel du Christ et saluèrent comme leur déesse et leur reine: En Dii tui, Israël! Non que cette figure représentât à leurs yeux une âme du monde, un génie, un Verbe, un esprit, un Dieu, comme celui dont les empereurs et les papes se dirent des hérauts : il y a l'infini entre la Raison de 93 et l'Etre suprême de 94. C'était l'Humanité, juste, intelligente et libre, qu'ils posaient à la place de la vieille idole. Il n'y a rien là-haut, disait avec un geste magnifique ce jeune ouvrier que la police correctionnelle condamna l'an passé pour délit de société secrète ; je crois à la Justice. Ainsi la Révolution disait aux peuples, en leur montrant la liberté sous les traits de la femme : "Il n'y a rien là-haut que ce que vous y avez mis, c'est à dire vous-mêmes. Hommes, relevez-vous ; saluez la liberté et croyez à la Justice."

Hélas ! ce ne fut qu'un éclair : la Révolution n'était pas en nombre. Le fanatisme, la sottise envieuse et bavarde, étaient les maîtres. La Raison déifiée fut, par l'imbécile messie de Catherine Théot, déclarée suspecte, et le Suprême fit éclipser la liberté.

[English translation]

things, the capital fact, the highest reality, I say that the collective reason resulting from the antagonism specific reasons, as the result of public assistance individual strengths, east a reality in the same way that power, and they meet in the same community, I concluded that they are the two key attributes of the same being, reason and force.

It is this collective Reason, at once theoretical and practical, that has for the past three centuries begun to dominate the world and push it onto the path of civilizational progress; it has brought forth the principle of religious tolerance, created public law and the people’s rights, laid the foundations for a European confederation, declared equality before the law, rendered philosophy as sacred as religion itself. It is that the courts and bodies scientists are trying to express in their style, and that any writer, any artist, after the composition of its work given its subjectivity career, invoked as a last resort.

It is what our fathers, in a day of enthusiasm, mounted upon the altar of Christ and greeted as their goddess and their queen: En dii tui, Israel! Not that this figure represented in their eyes a soul in the world, a genius, a Word, a spirit, one God, as one whose emperors and popes have said heralds ago infinity between the Reason of ’93 and the Supreme Being of ’94. It was Humanity, just, intelligent, and free, that they posed in place of the old idol. There is nothing up there, said with a magnificent gesture that young worker that the police correctional condemned last year for the crime of secret society, I believe the Justice. Thus the Revolution said the people, showing them the freedom in the guise of women: "There is nothing up there but what you have made, that is to say, yourselves. Men, rise up; greet freedom and believe in Justice."

Alas! it was but a flash: the Revolution was not in number. Fanaticism, envious and talkative stupidity, were the masters. Reason deified was a stupid messiah of Catherine Théot, declared suspect, and the Supreme eclipsed freedom.