De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome III/353

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome III/353/352 De la Justice dans la Révolution et dans l'Église/Tome III/353/354

[original French]

l'imbécillité de ses démagogues, se jette, malgré la protestation de Démosthène, dans les bras du Macédonien, cherche dans la monarchie l'unité, la victoire et la paix, elle sort de la tradition homérique.

Quand Platon, oubliant le système fédératif et démocratique , publie son idéal de république, il abandonne la pensée d'Homère.

Quand Aristote écrit sa Poétique, sa Logique, sa Politique, son Histoire naturelle, sa Métaphysique, il marque le terme du développement grec, l'avénement d'un état nouveau et universel.

Quand Eratosthène prend les dimensions du globe, calcule l'obliquité de l'écliptique, dresse la carte du monde connu, il efface d'un trait de plume la terre, la mer et le ciel d'Homère.

Quand Evhémère cherche le sens des mythes et réduit à des aventures mortelles la théologie nationale, il fait appel à un idéal plus grand que celui d'Homère.

Quand enfin le monde vaincu se range sous la loi de Rome, que la Grèce est devenue une province du grand empire, le monde anéantit Homère, non seulement dans son idée, mais jusque dans sa raison.

Homère disparu, la Grèce littéraire et artistique s'évanouit. Que parle-t-on ici de décadence? Un cycle nouveau va commencer : gloire éternelle à celui qui le premier comprit cette immense révolution !

Magnus ab integro sseclorum nascitur ordo.

D'abord, une épopée nouvelle est indispensable : le monde, en entrant dans l'unité romaine, n'a pas cessé d'être épique. La preuve, c'est qu'il n'a pas passé l'âge des religions. Il est gros du christianisme; il y a donc encore en lui de la jeunesse. Qui la donnera, cette épopée? La Grèce? Elle n'est plus à la hauteur ; elle ne peut d'ailleurs se démentir. La Grèce est fédéraliste; l'empire est unitaire. L'initiative est ôtée à la Grèce. Elle-même, aussi bien que l'Asie, l'Egypte, la Gaule, l'Afrique, l'Espagne, vient de recevoir la parole latine. A Rome seule appartient de chanter le chant nouveau, comme de dire le nouveau droit.

Virgile n'était pas né, que la sévère Clio, la plus puis-

[English translation]

the imbecility of its demagogues, throws itself, despite Demosthenes's protestations, into the arms of the Macedonian, seeking unity, victory, and peace in monarchy, it abandons the Homeric tradition.

When Plato, forgetting the federal and democratic system, publishes his ideal Republic, he abandons the Homeric heaven.

When Aristotle writes his Poetics, his Logic, his Politics, his Natural History, his Metaphysics, he marks the end of the Greek development, the advent of a new and universal state.

When Erastosthenes measures the dimensions of the globe, calculates the obliqueness of the ecliptic, and draws up the chart of the known world, he erases, with one stroke of the pen, the land, the sea, and the heavens of Homer.

When Euhemerus seeks the meaning of the myths and reduces the national theology to mortal adventures, he calls upon an ideal greater than that of Homer.

When finally the conquered world lines up under the law of Rome, that Greece became a province of the great empire, the world destroy Homère, not only in its idea, but until in its reason.

Homer having disappeared, literary and artistic Greece disappears. What is said here of decadence? A new cycle will begin: eternal glory with that which it first understood this immense revolution!

Magnus ab integro sseclorum nascitur ordo.

First of all, a new epic is indispensable: the world, in entering the Roman unity, did not cease to be epic. The proof is that it did not surpass the age of religions. It is pregnant with Christianity; thus there is still youth in it. Who will render its epic? Greece? It is no longer at its height; it cannot elsewhere be contradicted. Greece is federalistic; the empire is unitay. The initiative has passed out of the hands of Greece. Itself, as well as Asia, Egypt, Gaule, Africa, Spain, has just received the Latin word. In Rome alone belongs to sing the new song, like statement the new right.

Virgil had not been born before the severe Clio, the most power-