La Guerre et la Paix/Tome II/302

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
La Guerre et la Paix/Tome II/302/301 La Guerre et la Paix/Tome II/302/303

[original French]

CONCLUSIONS GÉNÉRALES

UN DROIT NOUVEAU : UNE NOUVELLE MISSION

Phénoménalité de la guerre. — La guerre est le phénomène le plus profond, le plus sublime de notre vie morale. Aucun autre ne peut lui être comparé: ni les célébrations imposantes du culte, ni les actes du pouvoir souverain, ni les créations gigantesques de l'industrie. C'est la guerre qui, dans les harmonies de la nature et de l'humanité, donne la note la plus puissante; elle agit sur l'âme comme l'éclat du tonnerre, comme la voix de l'ouragan. Mélange de génie et d'audace, de poésie et de passion, de suprême justice et de tragique héroïsme, même après l'analyse que nous en avons faite et la censure dont nous l'avons frappée, sa majesté nous étonne, et plus la réflexion la contemple, plus le cœur s'éprend pour elle d'enthousiasme. La guerre, dans laquelle une fausse philosophie, une philanthropie plus fausse encore, ne nous montraient qu'un épouvantable fléau, l'explosion de notre méchanceté innée et la manifestation des colères célestes; la guerre est l'expression la plus incorruptible de notre

[English translation]

GENERAL CONCLUSIONS

A NEW RIGHT: A NEW MISSION

Phenomenality of war. — War is the most profound and most sublime phenomenon of our moral life. No other can be compared to it: neither the imposing celebration of worship, nor the acts of sovereign power, nor the gigantic creations of industry. It is war which, in the harmonies of nature and of humanity, strikes the most powerful not; it works on the soul like the roar of thunder, like the voice of the hurricane. A mix of genius and audacity, poetry and passion, of supreme justice and tragic heroism, even after the analysis that we have made of it and the censure with which we have stamped it, its majesty astonishes us, and the more the reflection contemplates it, the more the heart becomes enthusiastic for it. War, in which one false philosophy, a philosophy more false still, showed to us only a horrible scourge, the explosion of our innate viciousness and the manifestation of celestial cholers; war is the most incorruptible expression of our