Majorats littéraires/19

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
Majorats littéraires/19/18 Majorats littéraires/19/20

[original French]

MM. Frédéric Paesy et Victor Modeste, qui tous deux soutiennent, avec toute l'énergie dont ils sont capables, que la propriété n'est point une conséquence de l'action productrice, et que ceux-là sont des adversaires de la propriété, qui, comme M. Thiers, lui donnent pour principe le travail du propriétaire. Il est évident, et je suis de cet avis, que la propriété foncière a une autre origine ; qu'elle est supérieure, sinon antérieure au travail, et que c'est s'enferrer soi-même et tout compromettre que d'insister, comme font les perpétuistes, sur la qualité de producteur chez l'homme de lettres, pour en déduire celle de propriétaire.

Nous sommes entre producteurs de spécialité diverse; ces producteurs font échange de leurs produits : mais rien dans cet échange qui suggère l'idée et fasse naître le droit d'une propriété foncière ou domaniale. La possession, c'est le terme propre, quand on parle du droit du producteur et de l'échangiste sur le produit, commence pour chacun avec le produit, rien de plus, rien de moins, et finît à l'échange. Do u des, je vous donne, afin que vous me donniez; donnez-moi une leçon d'écriture, de calcul ou de musique, et je vous donnerai des œufs de mes poules, une pinte de mon vin, des fruits que j'ai cueillis, du beurre ou du fromage de mon troupeau, à votre choix. Chantez-moi votre poëme, racontez-moi votre histoire; enseignez-moi vos procédés, votre industrie, vos secrets, et je vous logerai, vous nourrirai, vous défrayerai pendant une semaine, un mois, un an, pendant tout le temps que vous serez mon instituteur. Les produits et services échangés, que se passe-t-il ? Chacun des échangistes fait son profit personnel de ce qu'il a reçu, se l'assimile, le distribue à ses enfants, à ses amis, sans que le vendeur ait droit de protester contre cette communication. A-t-on jamais entendu dire que les jeunes gens des deux sexes, qui, de France, de Suisse ou de Belgique, vont en Russie faire des éducations, stipulassent pour eux et leurs hoirs, en sus de leurs appointements et gratifications, que les élèves ne se feraient pas à leur tour précepteurs de leurs compatriotes, attendu que le préceptorat est la propriété du précepteur? Ce serait donner et retenir, ce qui est la destruction du principe d'échange. A ce compte, les seigneurs russes qui font venir ces jeunes gens pourraient exiger aussi d'eux qu'après avoir terminé l'éducation entreprise et reçu le salaire convenu, ils devront consommer leurs émoluments sur les terres dudit seigneur, et ne pas

[English translation]

MM. Frédéric Paesy and Victor Modeste, who both sustain, with all the energy of which they are capable, that property is not a consequence of the productive action, and that those are adversaries of property, who, like M. Thiers, give it for principle the labor of the proprietor. It is clear, and I am of that opinion, that property in land has another origin; that it is superior, if not prior to labor, and that it is to tangle oneself up and and compromise everything to insist, as the perpetuists do, on the quality of producer in the man of letters, in order to deduce that of the proprietor.

We are among producers of various specialities; these producers make exchange of their products: but nothing in that exchange which would suggest the idea and and give rise to a right of property foncière ou domaniale. Possession, that is the proper term, when one speaks of the right of the producer and trader on the product, begins for each with the product, nothing more, nothing less, and finishes with the exchange. Do ut des, I give you, so that you will give me; give me a lesson in writing, in arithmetic or music, and I will give you some eggs from my chickens, a pint of my wine, some fruit that I have gathered, some butter or cheese from my herd, at your choice. Recite to me your poem, tell me your story; teach me your procédés, votre industrie, your secrets, and I will lodge you, feed your, bear your costs for a week, a month, a year, while all the time you will be my tutor. Products and services exchanged, que se passe-t-il? Each of the traders makes his personal profit from what he has received, assimilates it, distributes it to his children, to his friends, without the seller having a right to protest against that communication. Has one ever heard that the young people of both sexes, who, from France, from Switzerland and Belgium, go to Russia to make educations, stipulassent pour eux et leurs hoirs, on top of their salaries and bonuses, that the students will not in their turn be advisers of their compatriots, because the préceptorat is the property of the tutor? That would be to give and to take back, which is the destruction of the principle of exchange. In that case, the Russion lords who font venir these young people could also demand of them that after having ended the education entreprise and received the wages agreed upon, they must consume their emoluments on the lands dudit lord, and not