Philosophie du Progrès/23

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search

[original French]

votre conduite est tracée: toute proposition qui a pour but, soit de faire avancer une idée en retard, soit de procurer une combinaison plus intime, un accord supérieur, et avantageuse pour vous, est vraie. Elle est en progrès.

C'est une question, par exemple, sur laquelle la philosophie morale et l'expérience des sociétés n'a pas prononcé d'une manière définitive, de savoir si, dans une législation perfectionnée, on admettra ou non le divorce. On ne manque jamais à ce propos de citer l'exemple des Romains, des Grecs, des Orientaux; le sentiment de l'Église grecque et des Églises réformées, l'autorité de Moïse et de Jésus-Christ lui-même. Devant cette masse de témoignages, on demande ce que pèse l'opinion de la France et des autres pays régis par la discipline catholique. — J'avoue, quant à moi, que je suis peu touché de cette argumentation, qu'il serait tout aussi aisé de faire servir à la défense de la polygamie, voire même de la promiscuité. Les anciens socialistes, et plusieurs parmi les modernes, ne s'en sont fait faute. Je ne me demande pas quel a été dans les siècles antérieurs, quel est encore chez la plupart des nations, l'état de la femme, afin d'en déduire par assimilation ce qu'il convient de faire parmi nous; je cherche ce qu'il est en voie de devenir. La tendance est-elle à la dissolution ou à l'indissolubilité? Telle est pour moi la question. Or, il me paraît évident, indépendamment des considérations d'intérêt domestique, de morale, de dignité, de justice, de bonheur même, qu'on peut ici faire valoir que la monogamie latine, soutenue et ennoblie par le catholicisme, accuse une tendance triomphante à l'indissolubilité; il me paraît, dis-je, que l'Église grecque est restée sur ce point stationnaire, que l'Église protestante a été rétrograde, et que le Code français , avec ses réserves pour les cas de nullité, est encore l'expression la plus avancée du Progrès.

[English translation]

your course is plotted: every proposition which aims, either to advance an overdue idea, or to procure a more intimate combination, a superior agreement, is advantageous for you, and is true. It is in progress.

For example, moral philosophy and the experience of societies has not pronounced in a definitive manner on the question of whether or not, in a perfected legislation, divorce is allowed. One never fails to cite in this connection the example of the Romans, the Greeks, and the Orientals, the sentiment of the Greek Church and the Reformed Church, the authority of Moses and of Jesus Christ himself. Before that mass of testimonies, one asks what the opinion of France, and of other countries ruled by catholic discipline, matters. — I admit, for myself, that I am not much moved by that argumentation, which it would be as easy to make serve in the defense of polygamy, indeed even of promiscuity. The ancient socialists, and several among the moderns, ne s'en sont fait faute. I do not ask my self what has been in past centuries, and what is still in most nations, the state of woman, in order to deduce by comparison what it would be suitable to bring about among us; I seek that which is on its way to becoming. Is the tendency to dissolution or to indissolubility? That is the question for me. Now, it appears obvious to me, independent of considerations of domestic interests, morals, dignity, justice, even happiness, that one can assert here that Latin monogamy, sustained and ennobled by Catholicism, shows a triumphant tendency to indissolubility; it appears to me, I say, that the Greek church has remained stationary on this point, that the Protestant church has been retrograde, and that the French code, with its exceptions for nullity, is still the most advanced expression of Progress.