Philosophie du Progrès/80

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
Philosophie du Progrès/80/79 Philosophie du Progrès/80/81

[original French]

Progrès, c'est savoir, c'est prévoir. Ceux qui en 1848 furent chargés de réaliser le progrès étaient tous, à différents titres, des hommes de la veille: est-il surprenant qu'ils n'aient pas su ce qu'il y avait à faire le lendemain? Convaincus, aujourd'hui, par leurs propres aveux, de n'avoir vu dans la révolution qu'un changement de fonctionnaires, ils ont encouru une déchéance fatale. Toute tentative de retour, que ne justifierait point une conversion explicite, de leur part serait un crime.

Liberté, c'est richesse, c'est noblesse. On a jeté le droit électoral à des meurt-de-faim, comme disait Bridaine; il ont répondu en esclaves. Quoi d'étonnant? Que le prolétariat vote en 52, comme il a fait en 48, à jeun, et bientôt nous serons tous en servitude, et la démocratie française, réfutée par son propre principe, sans drapeau, sans programme, aura cessé pour un temps d'être une vérité.

Forcé en 1848 de combattre pour ma défense et pour l'affirmation révolutionnaire, j'ai reconnu bientôt, à l'irri-


tance obstinée des partis, le machiavélisme de la Législative, la division des républicains, dont les uns, en majorité, voulaient la république sans la révolution, ou la révolution sans le socialisme, le mot sans la chose, et les autres étaient forcés de protester, à peine de suicide, contre cette politique absurde; c'est par dessus tout l'appel fait aux instincts populaires, dans les circonstances les plus malheureuses, sous le nom de suffrage universel. Pour moi, je l'avoue, si quelque chose m'inquiète pour la liberté, si parfois je me prends à douter de l'avenir de la démocratie, c'est de voir ses défenseurs, martyrs d'une vaine formule, accuser avec fureur la révolution sociale, devenir indifférents aux idées, ne pas comprendre que cette multiplication des théories socialistes est justement ce qui en fait la force, quelques-uns se rallier à l'orléanisme, honte!... ou se repaître de projets chimériques, aussitôt dénoncés que conçus! Qu'ils se réveillent enfin!... Le jour où ils abandonneront leurs funestes routines, ce jour-là la liberté ne sera pas loin; il n'y aura d'abattu en France qu'un préjugé-

[English translation]

Progress is to know, to foresee. Those who were charged with realizing progress in 1848 were all, by different titres, men of the old: it is surprising that they have not know what it was to make tomorrow? Convinced today by their own aveux of having seen in the revolution only a change of functionaries, the have encouru a fatal decheance. [...] that would not justify an explicit conversion, would be a crime on their part.

Liberty is wealth; it is nobility. One has tossed suffrage rights before the hungry wretches, as Bridaine said; they have responded like slaves. What is astonishing? Let the proletariat vote in '52 as it did in '48, on an empty stomach, and soon we will all be in servitude, and French democracy, refuted by its own principle, without a flag, without a program, will cease for some time to be a truth.

Forced in 1848 to fight in my own defense and for the affirmation of the revolution, I soon recognized, to the annoyance


obstinate resistance of the parties, the machiavellianism of the Legislative Assembly, the divisions among the republicans, of which some, in the majority, wanted the republic without the revolution, or the revolution without socialism, the word without the thing, and the others were forced to protest, short of committing suicide, against that absurd politics; it is above all the appeal to popular instincts, under the most unfortunate circumstances, such as universal suffrage. For my part, I confess, if I am worried for the sake of freedom, if sometimes I have doubts about the future of democracy, is because I see its defenders, martyrs of a vain formula, turn furiously upon the social revolution, having become indifferent to ideas, not understanding that the proliferation of socialist theories is precisely what makes it strong, such that some join the Orléanists, for shame! ... or indulge in chimeric projects, denounced as quickly as they are conceived! May they finally wake up ... On the day they abandon their deadly path, freedom will not be far away; there will only be left to abate in France a prejudice