Solution du problème social/131

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
Solution du problème social/131/130 Solution du problème social/131/132

[original French]

principe et indiqué les applications les plus immédiates, de laisser le champ libre à l'esprit de mes lecteurs. La science est infinie ; la carrière ne peut être fournie par un seul homme, et l'avenir est à tout le monde.

J'ai jeté dans le monde, il y a huit ans, cette parole devenue fameuse: La propriété, c'est le vol!

Ce fut un scandale pour la monarchie constitutionnelle ; maintenant c'est l'effroi de la République.

J'entends que ce soit le salut de la République.

La propriété est la non-réciprocité, et la non-réciprocité est le vol. J'ai, pour appuyer ma thèse, l'exploitation de l'homme par l'homme, j'ai l'expérience de la misère pendant six mille ans.

Mais la communauté est aussi la non-réciprocité, puisqu'elle est la négociation des termes adverses : c'est encore le vol.

Entre la propriété et la communauté, je construirai un monde.

Citoyens, nous avons à choisir neuf cents législateurs, dont la prudence décidera de la vie ou de la mort de la civilisation. Tout candidat qui refusera de souscrire aux principes énoncés dans ce programme, tenez-le pour incapable ou pour suspect.

[English translation]

principle and indicated the most immediate applications, to leave the field open to the mind of my readers. Science is infinite; la carrière cannot be furnished by one man alone, and the future is à everyone.

I have cast into the world, eight years ago, that now famous phrase: Property, it is theft!

That was a scandal for the constitutional monarchy; now it is the dread of the Republic.

I meant for it to be the health of the Republic.

Property is non-reciprocity, and non-reciprocity is theft. I have, to support my thesis, the exploitation of man by man, I have the experience of poverty during six thousand years.

But community of goods is also non-reciprocity, since it is the negotiation of adverse terms: it is also theft.

Between property and communism, I would build a world.

Citizens, we have to choose nine hundred legislators, the prudence of which will decide the life or death of civilization. Every candidate who refuses to subscribe to the principles enunciated in this program, consider him incapable or suspect.