Solution du problème social (Perrot)/02

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
Solution du problème social (Perrot)/02/01 Solution du problème social (Perrot)/02/03

[original French]

à ce qui se passait dans l'ancien temps, où l'indépendance des fortunes était complète, et où le chacun chez soi pouvait avoir sa raison d'être.

Il n'en est plus ainsi aujourd'hui. Ce qui faisait la sécurité des grands bénéficiaires, devient suspect et est mis en question par le travail même.

Disciple de Proudhon, pourquoi moi, simple travailleur, m'inspirant de son génie, n'essaierais-je pas de rappeler ce qu'il entrevoyait dès 1849, à savoir que l'ordre nouveau dans la société ne pouvait plus désormais reposer sur le privilège, mais sur la solidarité de tous les intérêts.

JOSEPH PERROT.

Vendeuvre-sur-Barse (Aube), le 18 février 1886.

[English translation]

to that which occurred in ancient times, when the independence of fortunes was complete, and when each by himself could have his reason to be.

It is no longer thus today. What made the security of the great beneficiaries, becomes suspect and is put in question by labor itself.

Disciple of Proudhon, why should I, simple laborer, inspired by his genius, not attempt to recall what he foresaw from 1849, namely that the new order in society can from now on no longer rest on privilege, but on the solidarity of all interests.

JOSEPH PERROT.

Vendeuvre-sur-Barse (Aube), February 18, 1886.