Solution du problème social (Perrot)/07

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
Solution du problème social (Perrot)/07/06 Solution du problème social (Perrot)/07/08

[original French]

Arrière, faux démocrates, fanatiques courtisans du pouvoir et de l'opulence; la liberté que vous avez longtemps acclamée, pour asseoir votre vaniteux des- potisme, va venir, mais cette fois, accompagnée de la mutualité; et unissant ce que vous voulez encore , séparer, vous forcera de cacher vos visages démasqués et ridicules.

Les gouvernements actuels, n'ayant d'idée que celle cle leur conservation, se trouvant dominés par les in- térêts établis, sont donc impuissants. Le juste milieu ou l'opportunisme est usé jusqu'à la corde. Va-t-on retourner au despotisme, où l'État absorberait toute liberté, toute individualité, expropriant les industries, pour les exploiter au profit de tous? En un mot, l'État va-t-il se substituer au patronat dans l'industrie et au propriétaire dans la culture? L'exploitation de l'in- dustrie par l'État, sans concurrence, serait le signe de l'immobilisme et de la médiocrité générale* Sans compter que le travailleur, enrégimenté, serait moins libre que sous le patronat. — On en sait quelque chose dans les grandes administrations. — L'embri- gadement du travailleur est comme la communauté, que personne ne veut plus. Être embrigadé, c'est être humilié, bafoué par l'arrogance ou privilégié par la largesse de contrôleurs, intendants pédants qui, à leur tour, courberont l'échiné devant leur chef hié- rarchique.

Le scrutin de liste.

Avant de parler du scrutin de liste, demandons-nous pourquoi plus d'un tiers des électeurs s'abstien-

[English translation]