Solution du problème social (Perrot)/69

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
Solution du problème social (Perrot)/69/68 Solution du problème social (Perrot)/69/70

[original French]

haut commerce et le regrattier, la basoche et ses clients, les offices publics et leurs clercs, le curé et son bedeau, sont sous ce rapport aussi avancés l'un i,ve l'autre; ils sont comme la culture : ils feraient des lois pour augmenter le prix des messes et faire venir l'eau à leur moulin.

L'ancienne mythologie nous enseigne que l'âge d'or sous le règne de Saturne au ciel, est la figure de la législation de la justice sur la terre. L'âge d'argent, l'âge d'airain, dont l'âge de fer résulte, ont rendu l'homme méchant, égoïste et malheureux. L'humanité, n'en cloutons pas, devait parcourir ses stations avant d'arriver au calvaire. Mais la descente de la montagne doit s'opérer sans douleurs, car l'expérience lui a fait retrouver la lumière qu'elle avait perdue, et cette lumière, c'est la justice.

Si, comme le dit Moïse, la sagesse d'un peuple se prouve dans l'esprit de sa législation, on serait tenté de dire que nous ne sommes guère sages. Mais Moïse, comme toutes les races sémitiques, était pour l'immobilisme si cher aujourd'hui aux tribus arabes.

Mais nous, race de Japhet, nous avons marché tous à la conquête de la richesse et du bien-être, comme une armée marche à la conquête et à la gloire! Il nous faut encore marcher à la conquête de la justice. Le butin est la part du soldat comme du général; et sans l'esprit de solidarité, pas d'armée, pas de société.

Que l'opinion s'imprègne de cet esprit, et notre législation se transformera. C'est donc l'idée du bien-être général qui méfait (moi, le plus infime des mortels) essayer d'en formuler l'application dans l'industrie, les transactions, le crédit, l'impôt, etc., par la législation même.

[English translation]