Théorie de l'impôt/67

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
Théorie de l'impôt/67/66 Théorie de l'impôt/67/68

[original French]

la foi publique et le garant de l'observation des contrats. Ces attributions impliquent dans l'État de nouveaux droits, aussi bien sur les personnes que sur les choses, et qu'on ne pourrait lui dénier sans le détruire, sans briser le lien social.

L'État est le justicier par excellence ; lui seul est chargé de l'exécution des jugements. De ce chef encore, l'État a des droits, sans lesquels sa propre garantie, sa justice, deviendrait nulle.

Tout cela, dira-t-on, existait autrefois dans l'État. Le principe donc et les corollaires, la théorie et l'application restant au fond les mêmes, rien n'a changé ? la Révolution a été une œuvre inutile.

Il y a ceci de changé entre l'ancien et le nouveau régime, qu'autrefois l'État s'incarnait en un homme : « L'Ètat c'est moi; » tandis qu'aujourd'hui il trouve sa réalité en lui- même, comme puissance de collectivité; — qu'autrefois, cet État fait homme, cet État-Roi était absolu, tandis que maintenant il est soumis à la justice, soumis par conséquent au contrôle des citoyens ; — qu'autrefois la raison d'Etat était infectée par la raison aristocratique et princière, tandis qu'aujourd'hui, exposée à toutes les critiques, à toutes les protestations, elle n'a de force que par le Droit et la Vérité; — qu'autrefois, l'intérêt de l'État se confondait avec l'intérêt des princes, ce qui faussait l'administration et faisait trébucher la justice, tandis qu'aujourd'hui une semblable confusion d'intérêts constitue le crime de concussion et de prévarication; — qu'autrefois, enfin, le sujet ne paraissait qu'à genoux devant son souverain, comme on le voyait dans les États généraux, tandis que depuis la Révolution le citoyen traite avec l'État d'égal à égal, ce qui fait précisément que nous avons pu définir l'impôt un échange, et considérer

[English translation]

the public faith and the garant of the observation of contracts. These attributions imply in the State new rights, aussi bien sur les personnes que sur les choses, and that one could not deny it without destroying it, without breaking the social bond.

The State is the justicier par excellence; it alone is charged with the execution of judgments. De ce chef encore, the State has its rights, without which its propre garantie, its justice, would become null.

Tout cela, dira-t-on, existait autrefois dans l'État. The principle then and its corollaries, the theory and the application remain at base the same, nothing has changed? The Revolution has been a useless work.

This has changed between the ancient and the new regime, qu'autrefois l'État s'incarnait en un homme: « L'Ètat c'est moi; » while today it finds its reality in itself, as a power of collectivity; — qu'autrefois, cet État fait homme, cet État-Roi était absolu, tandis que maintenant il est soumis à la justice, soumis par conséquent au contrôle des citoyens ; — qu'autrefois la raison d'Etat était infectée par la raison aristocratique et princière, tandis qu'aujourd'hui, exposée à toutes les critiques, à toutes les protestations, elle n'a de force que par le Droit et la Vérité; — qu'autrefois, l'intérêt de l'État se confondait avec l'intérêt des princes, ce qui faussait l'administration et faisait trébucher la justice, tandis qu'aujourd'hui une semblable confusion d'intérêts constitue le crime de concussion et de prévarication; — qu'autrefois, enfin, le sujet ne paraissait qu'à genoux devant son souverain, comme on le voyait dans les États généraux, tandis que depuis la Révolution le citoyen traite avec l'État d'égal à égal, ce qui fait précisément que nous avons pu définir l'impôt un échange, et considérer