Théorie de la propriété/139

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
Théorie de la propriété/139/138 Théorie de la propriété/139/140

[original French]

Généralement, là où l'État n'est pas sorti de. la conquête, comme en France après l'invasion dos Barbares, c'est l'absolutisme de l'État qui se pose le premier : le droit divin sort du patriarcat. C'est du ciel qu'est venu le pacte social ; c'est Dieu qui a institué le sacerdoce et la royauté ; c'est à ses vicaires que tout doit aboutir. La dépendance de l'homme, la hiérarchie de la société, l'attribution au prince exclusivement du domaine éminent, est un résultat de cette conception. De là une première forme d'appropriation célèbre sous le nom de propriété féodale ou fief, par la constitution que lui a donnée l'Église au moyen âge.

Les caractères fondamentaux de cette forme de propriété sont :

1. La dépendance (toute terre appartient au roi, à l'empereur);

2. La primogéniture;

3. L'immobilisation ou inaliénabilité ;

4. Par suite, la tendance à l'inégalité.

C'est de cette conception que naissent ultérieurement, au point de vue de l'exploitation terrienne et de l'impôt : l'emphytéose, le bail à ferme et à cheptel, la corvée, la dîme, la main-morte et toutes les redevances seigneuriales, le servage.

Cette forme de propriété emporte avec elle une forme spéciale d'organisation politique, la hiérarchie des classes et des rangs, en un mot tout le système du droit féodal.

Mais bientôt l'absolutisme propriétaire réagit contre

[English translation]

Generally, where the State has not sorti de conquest, as in France after the invasion of the Barbarians, it is the absolutism of the State which posits itself first: divine right sort from the patriarchate. The social pact comes down from heaven; it is God who has instituted the sacerdoce and royalty; it is to his vicars that all must aboutir. The dependence of man, the hierarchy of society, the exclusive attribution to the prince of eminent domain, is a result of that conception. Fro that a first form of appropriation celebrated under the name of feudal property or fief, for the constitution that the Church gave it in the Middle Ages.

The fundamental characteristics of that form of property are:

1. Dependence (all land belongs to the king, or to the emperor);

2. Primogeniture;

3. Immobilisation or inalienability;

4. Thus, the tendency to inequality.

It is from that conception that we born subsequently, from the point of view of exploitation terrienne and of taxation: l'emphytéose, le bail à ferme et à cheptel, la corvée, la dîme, la main-morte et toutes les redevances seigneuriales, le servage.

That form of property carries with it a special form of political organization, the hierarchy of classes and ranks, in a word the whole system of feudal rights.

But soon the proprietary absolutism reacts against