Théorie de la propriété/155

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
Théorie de la propriété/155/154 Théorie de la propriété/155/156

[original French]

fonctionnalité, et par suite son droit, doivent être cherchés dans ses abus, chacun comprend qu'en m'exprimant de la sorte je n'entends en aucune façon glorifier l'abus, mauvais en soi, et que tout le monde voudrait abolir. Je veux dire que, la propriété étant absolue, inconditionnée, partant indéfmissable, on ne peut en connaître la destination, si elle en a une, la fonction, s'il est vrai qu'elle fasse partie de l'organisme social, que par l'étude de ses abus, sauf à rechercher ensuite,—la fonction de la propriété une lois connue et le droit prouvé par le but de l'institution, — comment on pourra triompher de l'abus même.

La propriété est abusive, au point de vue économique, en ce que non-seulement elle est un objet d'accaparement, ainsi que nous l'avons vu tout à l'heure, ce qui tend à priver une multitude de citoyens de leur légitime; mais en ce qu'elle peut se morceler et s'émietter : ce qui cause à l'agriculture un préjudice grave. Je crois me souvenir qu'en France les 25 millions d'hectares de terres labourables, dans lesquels ne se trouvent compris par conséquent ni bois, ni prés, ni vignes, ni potagers, etc., et qui forment près de la moitié du territoire, sont divisés en 290 ou 300 millions de parcelles : ce qui porte la moyenne de ces divisions à moins d'un dixième d'hectare, soit un carré de trente mètres de côté. Il y en a de beaucoup plus petites. On conçoit le préjudice causé à la nation par ce morcellement. Fourier estimait que la superficie normale d'une exploitation agricole, assortie des industries de première nécessité qu'elle comporte, et

[English translation]

functionality, and thus its right, must be sought in its abuses, each understands that in expressing myself in this way I do not intend in any way to glorify the abuse, bad in itself, adn that everyone would like to abolish. I mean that, property being absolute, unconditional, partant indéfinissable, one cannot know the destination, if it has one, the function, if it is true that it is part of the social organism, only by the study of its abuses, sauf à rechercher ensuite,—the function of property once understood and the right proven by the aim of the institution,—how one could triumph over this very abuse.

Property is abusive, from the economic point of view, in that not only is it an object of monopolization, as we have seen tout à l'heure, which tends to deprive a multitude of citizens of their légitime; mais en ce qu'elle peut se morceler et s'émietter: which causes a serious préjudice to agriculture. I believe I recall that in France the 25 million hectares of workable land, dans lesquels ne se trouvent compris par conséquent ni bois, ni prés, ni vignes, ni potagers, etc., and which form nearly half of the territory, are divided 290 or 300 million parcels: ce qui porte the average of those division to less that one-tenth of a hectare, soit un carré de trente mètres de côté. There are many that are smaller. On conçoit le préjudice causé à la nation par ce morcellement. Fourier estimated that the normal superficie of an agricultural exploitation, assortie des industries de première nécessité qu'elle comporte, et