Théorie de la propriété/242

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
Théorie de la propriété/242/241 Théorie de la propriété/242/243

[original French]

5° Approximation de Yan-archie ;

6° Approximation de la non-religion, ou non- mysticisme ;

7° Progrès indéfini dans la science, le droit, la liberté, l'honneur, la justice.

C'est une preuve que la FatautÉ ne gouverne pas la société ; que la géométrie et les proportions arithmétiques ne régissent pas ses mouvements, comme la minéralogie et la chimie ., qu'il y a là une vie, une âme, une liberté qui échappe aux mesures précises, fixes, gouvernant la matière. Le matérialisme, en ce qui touche la société, est absurde.

Ainsi, sur cette grande question, notre critiqne au fond reste la même, et nos conclusions sont toujours les mêmes : nous voulons l'égalité de plus en plus approximée des conditions et des fortunes, comme nous voulons l'égalisation de plus en plus approximée des charges. Nous repoussons, avec te gouvernemen- talisme, le communisme sous toutes les formes ; nous voulons la définition des fonctions officielles et des fonctions individuelles; d«s services publics et des services libres. Il n'y a qu'une chose nouvelle pour nous dans notre thèse : c'est que cette même propriété, dont le principe contradictoire et injurieux soulevait notre improbation, nous l'acceptons aujourd'hui tout entière, avec sa réserve également contradictoire : Dominiwn eut jus utendi et abutendi re sud, qua- tenus juris ratio patitur. Nous avons compris enfin que cette opposition de deux absolus, dont un seul serait irrémissiblement condamnable ; qui tous deux

[English translation]

5th. The approximation of an-archy;
6th. The approximation of non-religion, or non-mysticism;
7th. Indefinite progress in the science, law, liberty, honor, justice.

It is proof that fate does not govern society; that geometry and arithmetic proportions do not regulate its movements, as in minerology or chemistry; that there is a life, a soul, a liberty which escapes from the precise, fixed measures governing matter. Materialism, in that which touches society, is absurd.

Thus, on this great question, our critique remains at base the same, and our conclusions are always the same: we want equality, more and more fully approximated, of conditions and fortunes, as we want, more and more, the equalization of responsibilities. We reject, along with governmentalism, communism in all its forms; we want the definition of official functions and individual functions; of public services and of free services. There is only one thing new for us in our thesis: it is that that same property, the contradictory and abusive principle of which has raised our disapproval, we today accept entirely, along with its equally contradictory qualification: Dominium est just utendi et abutendi re suâ, quatenus juris ratio patur. We have understood finally that the opposition of two absolutes—one of which, alone, would be unpardonably reprehensive, and both of which,