Transformation du gouvernement républicain/31

From The Libertarian Labyrinth
Revision as of 19:20, 27 January 2018 by Shawn P. Wilbur (Talk | contribs) (1 revision imported)

(diff) ← Older revision | Latest revision (diff) | Newer revision → (diff)
Jump to: navigation, search
Transformation du gouvernement républicain/31/30 Transformation du gouvernement républicain/31/32

[original French]

« Le deuxième reproche adressé à la compagnie, » dit ce journal, est beaucoup plus grave, il explique » pour ainsi dire la cause de l'infériorité du prix des » obligations, parce qu'il s'agit d'un gaspillage des » deniers de la société, pour ne pas employer un mot » plus sévère, qui cependant serait parfaitement en » situation.

» En effet, il est inouï de penser que la société cède » ses obligations à 250 fr. à des banquiers, tandis que » le prix d'émission garanti par l'Etat est de 310 fr. 10 c. » Les banquiers ont donc réalisé 63 fr. 10 de bénéfice » par titre, soit, pour 26,000 obligations, un bénéfice » de 1,640,600 fr., alors que les banquiers n'ont pas » h; moindre risque, et pas même les frais de publi- » cité pour cette émission. »

Quoi, l'Etat garantit des obligations à 330 fr. 10, tandis que la compagnie les livre en pâture à l'avidité des écumeurs à 250 fr., et cela à la barbe et au nez du gouvernement républicain. Mais ajoutons pour l'honneur de ces derniers, que la centralisation les a rendus myopes. N'accusons pas les personnes, mais démolissons les principes qui peuvent créer de sem- blables abus.

Il faudra donc, pour combler le déficit, continuer comme on a déjà fait : maintenir les hauts tarifs et parfaire les dividendes. C'est toujours le peuple qui paiera. Voilà l'avantage qu'il obtient des gouverne- ments centralisés. Sous Louis XIV, on n'allait pas si vite clans les dilapidations, et la monarchie en est morte en 1789.

Il est regrettable que le public, qui se passionne si facilement pour les partis politiques qui lui sont chers, répugne à regarder le dessous des cartes et à s'occuper de ses intérêts, les laissant ainsi gaspiller par l'ineptie des politiciens et l'avidité des traitants... quitte, quand il en est à la lie, à s'émeuter pour s'en débarrasser, mais inutilement; car en ferait-il des

[English translation]