Transformation du gouvernement républicain/36

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
Transformation du gouvernement républicain/36/35 Transformation du gouvernement républicain/36/37

[original French]

C'est donc le travail qui paie les violons. Mais nous pourrions, en dépit des satisfaits, penser encore au- jourd'hui ce que l'on disait tout bas sous la fin du règne de Louis-Philippe : « Nous dansons sur un volcan.»

Frais généraux de la Société. — D'après les écono- mistes, la production annuelle de la France est à peu près de 14 milliards, pour 35 à 36 millions d'habi- tants, ce qui donne, dans la répartition générale, 400 francs par année et par tête, ou 1,600 francs pour un ménage composé de quatre personnes.

Mais cette richesse est grevée de frais et de faux- frais par les bénéfices de l'agiotage, de l'usure, les privilèges exorbitants des monopoles et la masse de l'impôt. Je crois être, comme nous le montrons plus bas, au-dessous de la vérité, en élevant à 7 mil- liards 300 millions le prélèvement des frais de toute sorte qui s'opère avant part, sur la totalité de la pro- duction.

Il ne reste donc plus dans la répartition, pour ceux qui n'ont ni rentes usuraires, ni agiotage à exercer, ni privilège de monopole, ni subventions à recevoir, et qui paient l'impôt sur leurs consommations, il ne reste, dis-je, au lieu de 400 francs, à peine que 200 francs par tête, ou 800 francs par famille de quatre personnes.

C'est donc à l'aide d'une comptabilité exacte que nous pouvons seulement voir clair à nos affaires, afin d'opérer, si faire se peut, la réduction des frais gé- néraux qui grève la richesse sociale.

D'après la statistique budgétaire des différents Etats de l'Europe, il est démontré que les frais généraux des gouvernements progressent non en raison de l'étendue de la nation, mais « en raison directe et géométrique de la centralisation ».

En Suisse, la moyenne de la contribution par tête est de 15 fr. 97 dans chaque canton, plus la contri-

[English translation]