Transformation du gouvernement républicain/55

From The Libertarian Labyrinth
Jump to: navigation, search
Transformation du gouvernement républicain/55/54 Transformation du gouvernement républicain/55/56

[original French]

qui les a dépassés et qui les attend; laquelle, innée en l'homme, est indestructible, ainsi qu'en témoigne l'évolution de l'humanité.

Disons cependant, après avoir critiqué la démocra- tie, qu'elle est notre seule et meilleure amie, puis- qu'elle a toujours le respect et la religion de la li- berté; mais nous avons vu que cette liberté est ingouvernable autrement que par elle-même, c'est-à- dire que les fédérations suffisent seules à la disci- pliner et à la centupler. Regardons ce qui se passe en Suisse pour la politique, et répétons encore que l'ère des fédérations, en transformant les gouverne- ments et l'axe des intérêts, sera désormais la fin de tous les partis, de tous les scandales et coteries poli- tiques. Alors, avec raison, nous pourrons inscrire sur notre drapeau cette belle devise : LIBERTÉ, SÉCURITÉ, ORDRE PUBLIC

« Etre gouverné, a dit P.-J. Proudhon, c'est s'ex- poser à être exploité, bafoué, traqué, humilié, em- prisonné ». A part quelques rares faits de tyrannie que l'histoire signale, où le pouvoir dispose seul des intérêts, les gouvernements ne sont point faits pour les tyranniser, ils les respectent, et toujours les pro- tègent, et ces intérêts se gouvernent seuls. En effet qu'est-ce que la féodalité ? Une association ou une fédération des intérêts du sacerdoce, du seigneur et du prince, unis par raison d'Etat pour gouverner la masse et l'exploiter à leur profit. Qu'était l'antique patriciat romain? Une coalition de Quirites (propriétaires) unis pour l'exploitation du plébéien et de l'esclave.

« Tes gouvernants sont des coquins », dit le grand prêtre Samuel au peuple juif qui rejette le pouvoir' sacerdotal. N'étant d'aucun parti politique de gou- vernement, je crois à la sincérité de ces partis; les reproches qu'ils s'adressent réciproquement en divul- guant leurs méfaits et en s'accusant d'impuissance,

[English translation]